La créativité passe par l’accueil des « étrangers »

 

Mardi 2 mars, François Hollande, Emmanuel Macron et Bruno Julliard, Premier Adjoint à la Maire de Paris ont présenté les 49 entrepreneurs porteurs de 23 projets de start-up sélectionnés pour le Paris French Tech Ticket. La Ville de Paris et l’Etat ont lancé en mai 2015 cette opération. Objectif : attirer des talents du monde entier et « faire de Paris une capitale mondiale des startups, accueillant des entrepreneurs internationaux désirant y créer ou y développer leur startup ». 1372 candidats ont répondu à l’appel, originaires, en ordre décroissant, de l’Inde, des USA, de Russie, du Brésil, d’Egypte et d’autres pays, en majorité extérieurs à l’UE ; leur âge moyen est de 31 ans.

http://proxy-pubminefi.diffusion.finances.gouv.fr/pub/document/18/20562.pdf

Les lauréats bénéficient de 25000 € chacun sur un an et des facilités très concrètes indiquées à la fin de cette note.

L’an prochain l’opération sera étendue à 13 métropoles sélectionnées à l’issu d’un concours et, cette fois, 200 candidats seront choisis après un appel lancé en avril prochain.

Cette opération est saine, elle rompt avec une situation qui jusqu’en 2012 rejetait les étudiants étrangers désireux de valoriser en France leur savoir. Le président a tenu la promesse du candidat Hollande qui voulait « l’abrogation de la circulaire Guéant sur les étudiants étrangers qui fait honte aux valeurs de la République et porte gravement préjudice à la recherche en France », ce qui est à rapprocher des incohérences que Hervé Sérieyx et moi avions dénoncées dans Aux actes, citoyens ! De l’indignation à l’action. (page 126, http://www.maxima.fr/index-fiche-430-Aux-actes-citoyens-de-l-indignation-a-l-action.html). François Hollande a insisté sur le fait que les talents étrangers ne concurrencent pas mais renforcent les talents nationaux et que « le monde est chez lui en France ». Un rappel sain dans un temps de retour en force des xénophobies aveugles. Mais il reste beaucoup à faire. Notamment, il faut simplifier bien des procédures, ont noté plusieurs des « parrains », onze entrepreneurs internationaux installés en France qui parrainent l’opération. Dommage que notre Manifeste Valeur(s) n’ait pas été entendu, malgré les signatures de 800 professionnels (http://chn.ge/1jHeYnH ) et les politesses qui nous ont accueillis, mes amis Djemil Chafaï et Olaf de Hemmer, dans les hautes sphères. L’Espagnol Miguel Valdés Faura, l’un des parrains, a posé la question essentielle : à quoi sert-il de favoriser la naissance d’entreprises innovantes si celles-ci ne croissent pas jusqu’à un niveau mondial ? Répétons qu’il est indispensable et urgent de prendre deux mesures :

  • 20160302_164807 20160302_171709 20160302_164517


    créer un « SBA », une discrimination positive réservant, comme le pratiquent les Etats-Unis depuis 1953, quelques 20% des marchés publics,
  • réorienter le crédit impôt recherche vers les PME et ETI indépendantes, au lieu de perpétrer l’effet d’aubaine aggravé par le gouvernement Sarkozy. Naturellement, l’accès aux marchés publics implique en pratique de vrais simplifications des procédures et un changement d’état d’esprit des acheteurs.

Dommage que le Président ait suivi le rapport Gallois sur le plan du crédit impôt recherche (CIR) et ait renoncé aux résolutions qu’il exposait en avril 2012 à l’AJSPI, association des journalistes scientifiques (réponse mise en ligne le 12 avril : http://www.ajspi.com/lenseignement-superieur-la-recherche-et-linnovation-vus-par-les-candidats-lelection-presidentielle). Il estimait qu’il fallait « en faire un outil plus incitatif, en corriger les effets d’aubaine, en faire un outil anti-délocalisation et un instrument de synergie entre recherche publique et privée ». « le CIR doit impérativement être réorienté en faveur des PMI PME et ETI. » « les effets d’aubaine, permis par l’optimisation fiscale de certains grands groupes, doivent être combattus et des contreparties doivent être mises en place pour leur accès au CIR. »

Document :https://ayportnoff.wordpress.com/2012/05/03/recherche-innovation-les-promesses-des-candidats-aux-journalistes-scientifiques/

Facilités dont bénéficient les lauréats :

  • une procédure accélérée pour l’obtention d’un titre de séjour,
  • un prix de 25 000€ pour un an et pour chaque membre de l’équipe,
  • un hébergement gratuit dans une structure d’accompagnement partenaire,
  • un programme d’animation dédié,
  • un « Help Desk » pour assister les lauréats dans les formalités administratives,
  • une aide à l’installation personnelle apportée au travers du Paris Landing Pack .

    François Hollande, le 2 mai 2016: « Le monde est chez lui en France »

    François Hollande, le 2 mai 2016: « Le monde est chez lui en France »

 

20160302_180847 - copie

Publicités

A propos andreyvesportnoff

André-Yves Portnoff docteur ès sciences physiques, a été chimiste, chercheur en métallurgiste nucléaire au CEA avant de devenir journaliste à l’Usine nouvelle puis de diriger pendant dix ans Sciences & Technique, revue de prospective technologique. Co-auteur en 1983 du premier rapport français sur l’économie de l’immatériel (La Révolution de l’intelligence ) André-Yves Portnoff est consultant en innovation et conduite du changement, chercheur indépendant en partenariat avec le groupe de prospective Futuribles où il a développé un outil d’autodiagnostic des organisations basé sur les facteurs immatériels. Il enseigne notamment dans le MBA de la HEG de Fribours (Suisse). Avec Futuribles et Hervé Sérieyx (coauteur de Aux actes, citoyens ! Maxima éditeur) http://www.priceminister.com/nav/Livres/kw/andre%20yves%20portnoff Il mène actuellement une campagne pour la ré-industrialisation de la France et le retour de l’Europe à l’économie réelle. « Aux Actes Citoyens – de l’indignation à l’action » Ou comment transformer l’indignation pour qu’elle devienne constructive? Comment des initiatives innovantes peuvent transformer nos sociétés ? Soit, le pari de l’intelligence....des puces, des souris et des hommes Jean Michel Billaut: Connaissez-vous André-Yves Portnoff from Paris ? Aux actes citoyens : les e-pap http://www.dailymotion.com/video/xlmjrd_made-in-france-in-europe-andre-yves-portnoff-aux-actes-citoyens_news La Tribune: http://www.latribune.fr/opinions/20111109trib000662913/reindustrialiser-questions-de-confiance-.html L’Expansion : http://lexpansion.lexpress.fr/economie/les-grosses-entreprises-en-france-empechent-la-croissance-des-pme_264749.html En chanson : http://www.dailymotion.com/video/xjetbe_aux-actes-citoyens_news Commentez: http://fr-fr.facebook.com/pages/Aux-actes-citoyens-De-lindignation-à-laction/14815372191829 et http://www.facebook.com/profile.php?id=719057033&ref=tn_tnmn
Cet article a été publié dans politique; économie; chômage; crise; créativité;. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s