Italie : le nouveau Président face à la vieille omerta

 

La nomination de Sergio Mattarella à la Présidence de la République italienne illustre les ambiguïtés d’une vie politique troublée par des affaires sanglantes et sordides, vieilles de plusieurs décennies mais encore si sensibles que l’on n’ose en désigner les coupables. L’Italie démocratique a su nommer à la magistrature suprême un Juste courageux ; mais l’autre Italie, celle des ténèbres mafieuses, reste assez forte pour que les médias passent sous silence l’implication du sénateur Andreotti dans l’exécution par Cosa Nostra, il y a 25 ans, d’un autre Juste, Piersanti Mattarella, mort dans les bras de son frère, le nouveau Président. Dès aujourd’hui, celui-ci doit se battre contre les forces obscures qui imposent cette défaillance de la mémoire collective italienne.

Voilà ce qu’a écrit Arlette Portnoff, dans un roman palermitain, à propos de la mort de Piersanti Mattarella.

Sergio Mattarella extrait son frère Piersanti mourant , soutenu par son épouse blessée. Une photo prise par la courageuse Letizia Battaglia.

Sergio Mattarella extrait son frère Piersanti mourant , soutenu par son épouse blessée. Une photo prise par la courageuse Letizia Battaglia.

Déjà dans les années 60, le courageux sénateur Berti avait épinglé son collègue Majorana della Nicchiara qui « avait eu l’impudence d’affirmer que seulement 8 syndicalistes avaient été tués par la mafia ! » Et, après avoir égrené 42 noms de militants de gauche assassinés, il reprocha à la Démocratie chrétienne d’occulter la liste des siens restés trop naïvement chrétiens, exécutés pour refus de collusion avec le crime.

20 ans plus tard, le massacre continuait. Une figure majeure de la Démocratie chrétienne serait tuée le 6 janvier 1980 à Palerme, dans l’élégante via Libertà, après avoir, en vain, appelé les siens à son secours. Président de la Sicile, Piersanti Mattarella avait entrepris, malgré les objections de ses proches, de nettoyer marchés publiques et administration. Il appuyait les réquisitoires du communiste Pio La Torre qui, le 30 avril 1982, serait également immolé en même temps que son chauffeur. Le procureur antimafia Roberto Scarpinato, dernier des juges de l’équipe Falcone-Borsellino, survivant depuis deux décennies grâce à la vigilance de ses gardes du corps, raconterait que Mattarella, voyant tous ses amis s’écarter de lui, percevant « le roulement des tambours de la mort », prit l’avion pour réclamer à Rome l’appui du ministre de l’Intérieur. Andreotti, lui, s’envolait en sens inverse vers la Sicile pour en grand secret y discuter du problème Mattarella avec les futurs assassins de ce dernier, les dirigeants de Cosa Nostra! Rentré bouleversé, Mattarella confia que s’il lui arrivait malheur ce serait en rapport avec son entrevue romaine. Piersanti, criblé de balles en sortant de sa maison, mourut à 45 ans, dans les bras de son frère Sergio. Celui-ci entrerait alors en politique. Andreotti, coupable au moins de non dénonciation des assassins, sauvé par les gangs et le gong de la prescription du crime, réussirait à occulter dans les medias sa collusion avec Cosa Nostra, pourtant dûment établie jusqu’en Cassation par la Justice. Et à sa mort paisible, le 6 mai 2013, les élus italiens, gauche et droite confondues, amnésiques, respecteraient une minute de silence négationniste, en l’honneur, quel honneur ? du sénateur félon. Tant la collusion mafieuse demeurait, demeure politiquement correcte.

Arlette Portnoff

PS : deux amis journalistes italiens, confirmant l’étonnant silence à propos d’Andreotti, nous ont fait les commentaires suivants :

« La presse italienne n’a pas la mémoire longue et souvent préfère éviter que l’ombre d’une polémique trouble l’hommage qu’elle rend au Puissant, quel qu’il soit…Mais la magistrature italienne n’est pas moins exempte que la presse de lacunes et d’omissions ; et surtout de retards « mortels », d’où des prescriptions comme celle dont a bénéficié Andreotti pour les accusations d’association mafieuse et crime du genre. »

« Il y a une tendance à considérer certaines questions comme closes avec la mort des protagonistes. On oublie qu’en Politique comme en Histoire l’oubli n’est pas de mise.»

Publicités

A propos andreyvesportnoff

André-Yves Portnoff docteur ès sciences physiques, a été chimiste, chercheur en métallurgiste nucléaire au CEA avant de devenir journaliste à l’Usine nouvelle puis de diriger pendant dix ans Sciences & Technique, revue de prospective technologique. Co-auteur en 1983 du premier rapport français sur l’économie de l’immatériel (La Révolution de l’intelligence ) André-Yves Portnoff est consultant en innovation et conduite du changement, chercheur indépendant en partenariat avec le groupe de prospective Futuribles où il a développé un outil d’autodiagnostic des organisations basé sur les facteurs immatériels. Il enseigne notamment dans le MBA de la HEG de Fribours (Suisse). Avec Futuribles et Hervé Sérieyx (coauteur de Aux actes, citoyens ! Maxima éditeur) http://www.priceminister.com/nav/Livres/kw/andre%20yves%20portnoff Il mène actuellement une campagne pour la ré-industrialisation de la France et le retour de l’Europe à l’économie réelle. « Aux Actes Citoyens – de l’indignation à l’action » Ou comment transformer l’indignation pour qu’elle devienne constructive? Comment des initiatives innovantes peuvent transformer nos sociétés ? Soit, le pari de l’intelligence....des puces, des souris et des hommes Jean Michel Billaut: Connaissez-vous André-Yves Portnoff from Paris ? Aux actes citoyens : les e-pap http://www.dailymotion.com/video/xlmjrd_made-in-france-in-europe-andre-yves-portnoff-aux-actes-citoyens_news La Tribune: http://www.latribune.fr/opinions/20111109trib000662913/reindustrialiser-questions-de-confiance-.html L’Expansion : http://lexpansion.lexpress.fr/economie/les-grosses-entreprises-en-france-empechent-la-croissance-des-pme_264749.html En chanson : http://www.dailymotion.com/video/xjetbe_aux-actes-citoyens_news Commentez: http://fr-fr.facebook.com/pages/Aux-actes-citoyens-De-lindignation-à-laction/14815372191829 et http://www.facebook.com/profile.php?id=719057033&ref=tn_tnmn
Cet article, publié dans politique; économie; criminalité, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s