PublicSénat 19h : la politique industrielle en déni de réalité…depuis 30 ans!

Après avoir rapporté le lancement en grande pompe de quatre des « 34 plans industriels » (http://www.gouvernement.fr/gouvernement/34-plans-de-reconquete-pour-dessiner-la-france-industrielle-de-demain ) et la remise du rapport annuel du Conseil national de l’industrie http://www.redressement-productif.gouv.fr/cni/reunion-pleniere-cni , le téléjournal de la chaîne parlementaire m’a demandé mon avis le 14 mars dernier: Voir extrait https://www.youtube.com/watch?v=-bXb-0fDqEw&feature=youtu.be 

J’ai répondu qu’hélas tout ceci avait 30 ans de retard. Le colbertisme fonctionnait quand le Général de Gaule lançait le nucléaire français, l’Etat étant à la fois promoteur et client. Mais désormais les marchés en expansion sont grand public. D’où le désastre français en électronique, les champions, Alcatel, Thomson, ayant fuit un grand public qu’ils ignoraient pour se limiter au métier d’équipementiers…et s’effondrer. D’où aussi l’échec de la défunte Agence de l’innovation industrielle, lancée par le Président Chirac conseillé par le rapport Beffa, qui traitait par le mépris les PME innovantes. J’avais annoncé son échec dès le départ (« Innovation : pour une nuit du 4 août ! À propos du rapport Beffa, Pour une nouvelle politique industrielle». Futuribles, n° 306, mars 2005, p. 15.)

J’ai expliqué à l’antenne que le gouvernement actuel a le tort de ne pas rompre avec trente ans de politique négligeant trois réalités :

1-   L’emploi est détruit par de grandes entreprises qui croient rationaliser, au nom du court terme, en licenciant et en étranglant puis délocalisant les fournisseurs. Il est créé par la croissance de PME innovantes. Il faut donc ouvrir les marchés publics, comme l’ont fait depuis 60 ans les USA, aux PME, en leur réservant un quota de l’ordre de 20%. Il faut aussi recentrer sur les PME le Crédit d’Impôt Recherche dont le précédent Président a fait une aubaine pour de grands groupes qui n’innovent pas plus pour autant. Le candidat François Hollande le reconnaissait (réponse à l’AJSPI (association des journalistes scientifiques) : http://www.ajspi.com/lenseignement-superieur-la-recherche-et-linnovation-vus-par-les-candidats-lelection-presidentielle-3 ). Le rapport Gallois le lui a fait oublier et l’a persuadé de continuer à favoriser de grands groupes.

2-   La compétitivité dans le long terme est construite par la motivation des employés. Tant de rapports soulignent que la désindustrialisation française résulte d’un management hyper-hiérarchique, que la compétitivité est détruite par la médiocre qualité des relations humaines dans les grandes structures. Les réussites économiques de long terme sont bâties sur des relations respectueuses avec toutes les parties prenantes : clients, actionnaires, mais aussi fournisseurs et employés. L’employé heureux fidélise le client et l’entreprise se porte bien, ses actionnaires patients aussi. Voir Favi, Lippi, Cordonnerie Meyer Sanboeuf en France et tant d’entreprises du CJD (Centre des Jeunes Dirigeants, voir aux USA les réussites de CostCo, SAS, et de beaucoup d’entreprises familiales

Que l’Etat, premier employeur en France, lance un plan de débureaucratisation, (cf.https://ayportnoff.wordpress.com/2014/02/16/la-croissance-oui-si-on-debureaucratise/) de détaylorisation du secteur public, avec pour slogan « la compétitivité par le bonheur au travail » ! Que l’Etat (et les Régions !) donne aussi l’exemple comme donneur d’ordre plus ouvert aux PME, à l’innovation, et bon payeur. Qu’il impose aux entreprises qu’il aide, ou dont il est actionnaire, un management humain, respectueux, des organisations décloisonnées, des relations loyales avec un écosystème de fournisseurs.

3-   Des méthodes de travail mobilisant l’intelligence collective, l’expérience de     chacun existent, comme l’analyse de la valeur, le lean, etc…Elles sont éprouvées depuis longtemps. Mais l’organisation hiérarchique et les rivalités internes bloquent leur mise en œuvre aussi bien dans le secteur public que le privé. Des milliards pourraient être économisés en quelques mois avec un « choc de simplification » administrative, illusoire tant qu’on ignore ces méthodes, la compétitivité de bien des entreprises s’en trouverait dopée. Plus de cent experts ont signé, en quelques jours, un manifeste interpelant les pouvoirs publics et les décideurs économiques. (cf. https://ayportnoff.wordpress.com/2014/03/06/unissons-vite-nos-voix-pour-arreter-le-desastre/ )

Ce manifeste, bientôt repris en Amérique du Nord, sera-t-il entendu par les décideurs français et européens avant que des catastrophes majeurs, économiques, sociales, politiques, interviennent ?

André-Yves Portnoff

14 mars 2014

Advertisements

A propos andreyvesportnoff

André-Yves Portnoff docteur ès sciences physiques, a été chimiste, chercheur en métallurgiste nucléaire au CEA avant de devenir journaliste à l’Usine nouvelle puis de diriger pendant dix ans Sciences & Technique, revue de prospective technologique. Co-auteur en 1983 du premier rapport français sur l’économie de l’immatériel (La Révolution de l’intelligence ) André-Yves Portnoff est consultant en innovation et conduite du changement, chercheur indépendant en partenariat avec le groupe de prospective Futuribles où il a développé un outil d’autodiagnostic des organisations basé sur les facteurs immatériels. Il enseigne notamment dans le MBA de la HEG de Fribours (Suisse). Avec Futuribles et Hervé Sérieyx (coauteur de Aux actes, citoyens ! Maxima éditeur) http://www.priceminister.com/nav/Livres/kw/andre%20yves%20portnoff Il mène actuellement une campagne pour la ré-industrialisation de la France et le retour de l’Europe à l’économie réelle. « Aux Actes Citoyens – de l’indignation à l’action » Ou comment transformer l’indignation pour qu’elle devienne constructive? Comment des initiatives innovantes peuvent transformer nos sociétés ? Soit, le pari de l’intelligence....des puces, des souris et des hommes Jean Michel Billaut: Connaissez-vous André-Yves Portnoff from Paris ? Aux actes citoyens : les e-pap http://www.dailymotion.com/video/xlmjrd_made-in-france-in-europe-andre-yves-portnoff-aux-actes-citoyens_news La Tribune: http://www.latribune.fr/opinions/20111109trib000662913/reindustrialiser-questions-de-confiance-.html L’Expansion : http://lexpansion.lexpress.fr/economie/les-grosses-entreprises-en-france-empechent-la-croissance-des-pme_264749.html En chanson : http://www.dailymotion.com/video/xjetbe_aux-actes-citoyens_news Commentez: http://fr-fr.facebook.com/pages/Aux-actes-citoyens-De-lindignation-à-laction/14815372191829 et http://www.facebook.com/profile.php?id=719057033&ref=tn_tnmn
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour PublicSénat 19h : la politique industrielle en déni de réalité…depuis 30 ans!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s